Nos rayons

COMMENT FAIRE L'AMOUR AVEC UN NEGRE SANS SE FATIGUER

COMMENT FAIRE L'AMOUR AVEC UN NEGRE SANS SE FATIGUER

LAFERRIERE DANY

Paru le

03/09/2020

Fiche technique

ean :
9782843049729
Editeur :
ZULMA
Collection :
LITTERATURE
Poids :
200 g
17,50 €
Disponible sous 3 à 8 jours

Retrait ultérieur en librairie

Dispo :
Disponible sous 3 à 8 jours
Retrait :

Retrait ultérieur en librairie

Disponibilité du produit

Prix :
17,50 €
Disponible sous 3 à 8 jours

Retrait ultérieur en librairie

Dispo :
Disponible sous 3 à 8 jours
Retrait :

Retrait ultérieur en librairie

Description

Dans la moiteur de l'été, deux jeunes hommes paressent dans une chambre poisseuse de Montréal. Ils boivent, mangent, rient, lisent et baisent quand ça se présente. Et ça se présente, car la drague est joyeusement efficace. Torse nu sur son divan, l'un écoute Charlie Parker et Archie Shepp en philosophant, quand il ne dort pas trois jours d'affilée. L'autre rêve de devenir écrivain, il lit Baldwin, Hemingway, Henry Miller ou Bukowski, et s'extasie devant l'appétit sexuel des jeunes filles sérieuses. Ils dissertent sur la beauté et l'origine du désir, sur la Blanche et le Nègre. Et ça fait des étincelles dans un grand éclat de rire jazzMachine à écrire, ruban neuf, papier immaculé : la vieille Remington 22 qui a appartenu à Chester Himes est riche de promesses... L'écrivain est en route !

L'avis de la librairie

Pour cette rentrée littéraire, les éditions Zulma ne publient que trois titres avec entre autres la réédition du premier roman de Dany Laferrière. Nous vous invitons fortement à (re)découvrir ce texte composé de courts chapitres qui s’enchainent à la lecture d’un rythme soutenu, car oui, attention, ce roman se lit d’une traite : deux hommes, deux « nègres » habitent une pièce séparée seulement par un paravent aux motifs japonais dans un vieil immeuble de Montréal. Ils dissertent sur la Beauté, la psychanalyse, les femmes blanches, citent le Coran, écoutent en boucle du jazz et enchainent les parties de jambes en l’air. Le narrateur observe le monde qui vient à lui, sort tout de même un peu faire quelques courses et l’auteur en profite pour étaler son insolence. Un premier roman prometteur, une belle découverte…Trente-cinq ans après.