Nos rayons

PAS DE PITIE POUR LES INDIENS

PAS DE PITIE POUR LES INDIENS
Un livre de

DUMONTHEUIL NICOLAS

Paru le

08/01/2020

Fiche technique

ean :
9782754827454
Editeur :
GALLISOL
Collection :
BANDES DESSINEE
Poids :
762 g
19,00 €
En stock

Retrait immédiat en librairie

Dispo :
En stock
Retrait :

Retrait immédiat en librairie

Disponibilité du produit

Prix :
19,00 €
En stock

Retrait immédiat en librairie

Dispo :
En stock
Retrait :

Retrait immédiat en librairie

Description

La journée de Jean, Titi et Jules avait pourtant bien commencée : Jules avait récupéré des pétards « mammouth » pour faire sauter des bouses de vaches bien fraîches.Après, les choses s'étaient gâtées : les trois enfants sont tombés sur les frères Ardaillou, fermiers, bouilleurs de cru, qui ont trouvé amusant de les faire boire ! Forcément à 8 ans, quand on est ivres, l'envie de libérer des vaches de leur enclos sur la route est très tentante ! Les vaches des Ardaillou justement... avant de rentrer chez eux, sans plus se soucier des conséquences..Malheureusement, peu de temps après, l'un des frères Ardaillou, qui a quitté son alambic et pris sa camionnette pour aller au village, est mort dans un accident en percutant sa vache... Pour les trois enfants, une seule question se pose : est-ce qu'ils sont devenus des assassins ? Et va-t-on leur couper la tête ?

L'avis de la librairie

Après des débuts en fanfare avec le roman graphique "Qui a tué l'idiot" qui a obtenu le prix Alph-Art du meilleur album au festival d'Angoulême en 1997, Nicolas Dumontheuil a suivi une carrière plutôt discrète rythmée par la publication d'une vingtaine de titres. Cette année, il revient avec un album empreint d'une nostalgie enfantine sous-tendu par un propos tragique. Tragique dans le sens littéral du terme, c'est à dire au plus proche du réel. "Pas de pitié pour les indiens" nous transporte dans un village du Sud-Ouest de la France au milieu des années 70, pantalons pattes d'eph, chandails en laine et communauté hippie. Trois enfants vont y commettre l'irréparable. Le trait s'est adouci et l'ironie a fait place à la tendresse.