L’Aliéniste

L’Aliéniste

 » Un monde digne d’Eugène Sue. Avec l’ombre de Sherlock Holmes qui plane, non loin de celle de Jack l’Éventreur.  »
Jean-Luc Douin – Télérama

 

 

Quatrième de couverture

New York 1896… Un meurtrier auprès duquel jack l’Éventreur fait piètre figure sème aux quatre coins du Lower East Side les cadavres d’adolescents atrocement mutilés sans provoquer la moindre réaction des pouvoirs publics… Révolté par tant d’indifférence, Theodore Roosevelt, alors préfet, fait appel à ses amis John Schuyler Moore, chroniqueur criminel, et Laszlo Kreizler, aliéniste spécialiste des maladies mentales -, pour élucider cette énigme terrifiante. Leurs procédés sont révolutionnaires ! En étudiant les crimes, ils pensent pouvoir brosser le portrait psychologique de l’assassin, l’identifier et l’arrêter. Ils ont peu de temps : le meurtrier continue à frapper. Les obstacles se multiplient mais rien ne pourra les arrêter…

Biographie de l’auteur

Né en 1955 à New York, Caleb Carr est le fils de l’un des grand noms de la « beat generation » ? Lucien Carr. Il poursuit des études d’histoire avant de publier un premier roman en 1979. Spécialisé dans l’histoire militaire, ou encore ce qu’il appelle la « violence organisée », il publie Le diable banc en 1992, un document biographique salué par ses pairs. Avec L’aliéniste (1996), il obtient le Grand prix de littérature policière et le prix Mystère de la critique, et s’assure ainsi une place parmi les maîtres du genre.  Avec L’ange des ténèbres (1997), suite des aventures de l’aliéniste , il nous livre, en même temps qu’un grand roman de psychologie criminelle, un fascinant tableau de New York.

 

  • Poche: 574 pages
  • Éditeur : Pocket (15 janvier 2004)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • Prix : EUR

 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *